Nous avons réalisé la carte d’identité et le passeport de l’Equateur

Le défi pour l’Equateur

L’État sud-américain de l’Équateur a lancé (sous le patronage de plusieurs ministères) une initiative d’administration numérique visant à améliorer les services d’administration en ligne pour la population. Ce projet prévoit notamment une carte d’identité électronique et un nouveau passeport électronique pour les 16 millions d’habitants du pays. Le passeport est également important d’un point de vue politique, car l’Équateur souhaite faire partie du groupe des pays non membres de l’UE dont les citoyens sont autorisés à entrer dans l’espace Schengen sans visa – un passeport moderne est absolument nécessaire pour cela.

Le projet de carte d’identité et de passeport a été initialement géré par l’IGM (Instituto Geográfico Militar), qui est responsable de la production des documents d’identité en Équateur depuis les années 1980. Actuellement, c’est le ministère des affaires étrangères de Cancillería qui s’en charge.

Notre solution pour l’Équateur

Après plusieurs mauvaises expériences avec des fournisseurs d’eID, IGM a décidé d’essayer à nouveau notre société. La principale raison de ce choix était que la société s’appuie entièrement sur des normes ouvertes. Le « vendor lock-in » (le client est dépendant d’un certain fournisseur, car seules ses solutions sont compatibles avec l’environnement existant), comme cela s’est produit auparavant, a été exclu dès le départ.

Entre-temps, cryptovision a réalisé la carte d’identité électronique de l’Équateur et le passeport électronique de ce pays à l’aide du produit ePasslet Suite. Les produits cryptovision Camelot,  cryptovision SCinterface et cryptovision SCalibur sont également utilisés.

Autres références de cette branche